Akiyone


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mini RP n°2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Shinja Himuro
☆ Crevette en chef ☆
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 23/02/2015
Age : 20
Localisation : Où suis-je donc ? Muahahaha

MessageSujet: Mini RP n°2   Ven 24 Juin - 22:44

Petit RP en lien avec celui la~
http://akiyone.forumactif.fr/t14-mini-rp-n1-yaoi

Les personnages peuvent se croiser entre les deux mais l'apparitions de certains personnages sera plus faible que dans l'autre RP~
Les personnages principaux prévues sont Miki Fujita et Camille Dorn.


Bonne lecture~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akiyone.forumactif.fr
Shinja Himuro
☆ Crevette en chef ☆
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 23/02/2015
Age : 20
Localisation : Où suis-je donc ? Muahahaha

MessageSujet: Re: Mini RP n°2   Ven 24 Juin - 23:37















Mini RP n°2




Après s'être baladé Camille soupire longuement. Il l'avait perdu de vue et son ami ne lui était pas d'une grande aide. Ces deux jeunes garçons de 17 ans voyageaient ensemble dans les méandre de la ville à la recherche de celle qui m'était leurs groupe en déroute.

Camille est le second du groupe qui dirige le quartier. Enfin, c'est peut être un peu exagéré de dire cela vu qu'il ne dirige rien du tout en fait. Ils s'amusent juste à se battre de temps en temps. Au final se sont juste des "enfants" qui s'amusent dans leurs discipline favorite. Camille n’échappait pas vraiment à la règle. Notre blondinet s'est fait une réputation même parmi son groupe pour ces capacités au taekwondo. Il était tout ce qu'il y à de plus normal et puissant, bien qu'il ai plus l'air d'une fille que d'autre chose. Son habitude vestimentaire lui permis de se faire passer pour une fille plus d'une fois, et certains du groupe ignorent encore son genre. Honnêtement, Camille est plus amusé qu'autre chose de cette situation.
Mais ce n'était pas son but au final, il n'avait pas de but. Tout ce qu'il voulait c'était se sentir bien et cette apparence lui plaisait.

Camille et Ryo sortait de la ruelle d'où ils venait de s'acheter chacun un sandwich. Sans doute aucun des deux n'allait rentrer chez eux se soir, ou trop tard pour manger la bas. Camille avait les clefs de chez lui dans la poche de sa jupe et vérifia un instant qu'elles y étaient encore. Il afficha un petit air rassuré en sentant leurs présence. Bref, en sortant de la ruelle, Camille remarqua leurs gentille ennemie presque jurée se balader d'un air nonchalant. Non pas que ça les énervaient de voir cette donneuse de leçon les embêter pour un oui ou pour un non dés qu'ils se battaient avec quelqu'un. Mais Camille lui, voulait aussi se battre contre elle pour avoir une occasion de lui parler, ou de laisser parler ces attaques à défaut de ces poings. Cela fait déjà plusieurs années qu'il s'est rendu compte de ces sentiments pour elle. Mais il n'à jamais été un romantique, et Miki n'avait franchement pas l'air d'une princesse à sauver. A sa manière il cherchait à lui montrer sa présence. C'est ainsi qu'une fois de plus il lui adressa un sourire qui se voulait diabolique et tousse pour se calmer. Que devait-il faire pour l'embêter cette fois? Il s'approcha d'elle, Ryo s'étonna de le voir partir si vite et accéléra un peu pour le rejoindre. Camille se planta devant la jeune fille un sourire aux lèvres. Tu sais que ce coin est à nous nan? Tu te balade toute seule comme si de rien n'était ma belle ? Il jette un œil aux fringue plus neutre que de raison de la jeune fille. Elle ressemblait presque à un homme avec les airs qu'elle se donnait. Il souriait toujours, elle était vraiment son opposé vestimentaire dit donc. Hey, je te parle. Il la bouscule légèrement histoire de la faire réagir. Ryo Arrive et se plante à côté de Camille pour faire barrage à Miki.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akiyone.forumactif.fr
Mariko Yoshita
♠ Lieutenant yaoïste ♠
avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 23/02/2015
Age : 18
Localisation : dans mes pensées

MessageSujet: Re: Mini RP n°2   Sam 25 Juin - 16:58






Mini RP n°2



Miki marche tranquillement dans les rues de la ville. Elle aime bien se balader comme ça, sans réel but ni destination en tête. Juste marcher. Vivant dans cette ville depuis son enfance elle connaît plutôt bien les rues. Elle est donc surprise de trouver un petit passage qu'elle ne connaissait pas. C'est vraiment un tout petit passage assez étroit, tout juste assez large pour laisser passer une personne de moyenne corpulence, caché par l'ombre des bâtiments autour. De nature curieuse, elle emprunte donc ce passage puis est assez déçue en en sortant : il mène simplement à la rue d'à côté. Bah, elle aurait dû s'en douter. Il faudrait vraiment qu'elle cherche aux bords de la ville pour espérer trouver de nouvelles rues.

Le temps est assez doux, Miki est donc sortie avec un T-shirt simple et blanc à manches courtes, porté sous un hoodie sans manches vert forêt. Comme pantalon un simple jogging noir avec deux bandes blanches sur le côté gauche, accompagné de ses basquettes bleu foncé. Une tenue plutôt simple et discrète en somme.

Les mains dans les poches et l'air décontractée, Miki avance donc dans cette rue en se demandant si le nouveau marchand de glace quelques rues plus loin avait déjà ouvert. Ils avaient prévu pour la fin du mois dernier à l'origine, mais aucune nouvelles du projet. Alors que Miki est perdue dans ses pensées quelqu'un lui fait soudainement barrage. Elle s'arrête sans montrer sa surprise et détaille la personne devant elle. Cheveux blonds, jupe et toujours ce sourire si agaçant. Miki fronce un peu les sourcils, pas très ravie de croiser cette personne durant sa balade. Camille, une membre d'un des groupes qui pensent pouvoir faire face à la brune. Elle lève un sourcil. Leur coin à eux ? Bah, si ça leur fait plaisir de penser que ça leur appartient, on dirait les enfants de primaire qui prétendent qu'une zone de la cour de récréation est la leur. Miki se contente d'ignorer la blonde et s’apprête à poursuivre son chemin quand le collègue de son ennemie lui fait barrage à son tour, Camille la bousculant un peu. Ils la cherchent, c'est ça ? Miki fronce les sourcils, cette journée s'annonçait pourtant tranquille jusque là. Encore, elle serait un minimum motivé à leur faire face s'il s'agissait d'un autre groupe, ou même d'autres personnes. Mais la chose devient agaçante quand la personne lui faisant face est Camille. Elle ne sait pas vraiment pourquoi, c'est celle qui la fait le plus chier.

- Tu sais qu'vous allez l'regretter si vous m'chercher ?

Elle esquisse un sourire. Malgré son mécontentement d'être tombée sur ces deux énergumènes, si c'est la bagarre qu'ils cherchent, ils vont la trouver. Ce n'est pas la première fois qu'elle se battra contre des membres de ce groupe. Elle a souvent gagné, pour ne pas dire toujours, donc elle se fera une joie d'en faire autant avec eux. Sans crier gare elle donne un coup de pied de côté dans le ventre du "toutou" de Camille, préférant s'occuper de lui en premier, ne sachant ce que peut lui réserver son ennemie. Mais elle ne peut pas se concentrer uniquement sur lui, car l'autre n'aura aucun soucis pour l'attaquer en même temps. Peu après son premier coup elle tente donc d'assener un coup de poing à la tête blonde.




_________________
♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinja Himuro
☆ Crevette en chef ☆
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 23/02/2015
Age : 20
Localisation : Où suis-je donc ? Muahahaha

MessageSujet: Re: Mini RP n°2   Dim 10 Juil - 22:16















Mini RP n°2




Oh tu crois ?

Camille pousse son pote pour lui éviter de se prendre le coup directement, et se prend le pied de la fille sur son avant-bras. Il lâche un petit cri de douleur mais son regard reste plein de défiance. Il esquive avec aisance le coup qu’elle lui réservait encore et riposte en la frappant au visage pour l’éloigner, un petit sourire narquois se laisse voire un bref instant sur le visage du blond.

Tu disais?  

Ryu est un peu dépassé mais frappe avec ces poings la jeune fille du mieux qu’il peut. Il est collé à Camille tel deux guerriers. Ryu a toujours été passionné par les combats et Camille même avant son travestissement lui faisait penser à un modèle de force, il a été impressionné par les talents de Camille dès son enfance. Il faisait de son mieux pour ne pas faire honte à son héros, son modèle, son ami. Il donnait tout ce qu’il pouvait dans chacun de ces coups de poings, mais cela ne suffisait pas. Il fut rapidement dépassé par la force des deux puissances. Leurs coups s’entrechoquaient et lui était de plus en plus éloigné. Il se fit repousser  par Miki et se cogna au mur de la ruelle, le mettant ainsi à terre. Il était couvert de bleu et voyait vaguement Camille lui lancer un regard inquiet. Ça lui semblait lointain mais il voulait les rejoindre. Il ouvrit brusquement les yeux et senti son corps endoloris, il était couvert de bleus et n’était pas vraiment en état de reprendre le combat. Il espérait que cette fois, Camille ne soit pas stupide au point de la laisser gagner une fois de plus. Il savait que Camille était trop gentille avec cette Gamine, et que dans un vrai combat il l’aurait surclassé largement. Ryu poussa un soupire et regarda le combat.

Camille perdait petit à petit son avantage sur la jeune fille. La perte de Ryu (enfin, si l’on peut dire ça) n’était pas vraiment ressentie dans le combat, mais cela déconcentrait le jeune blond. Bien sûr, la brune en tirait profit. Il avait pourtant collé plusieurs coup de pied à la fille grâce à ces techniques, mais il ne voulait pas la blesser, il retenait ces coups en se disant que l’embêter suffisamment lui suffisait. Il lui décrochait de temps en temps quelques répliques vantant la pseudo-force de la jeune fille d’un air narquois. Il ne perdait pas son sourire et était un peu plus joyeux à chaque sourcillement de la fille. Une fois que la fille réussie à le faire tomber au sol il admit sa défaite sous le regard désapprobateur de Ryu. Il sentait ce lourd regard lui dire qu’il n’aurait pas dû la laisser faire autant. Camille soupira et regardait la jeune fille partir d’un air bougon. Il se releva au bout d’une dizaine de secondes pour la voire encore un peu.

Camille entendit vaguement Ryu lui conseiller de se confesser un jour et il lui lança un regard plein d’éclaire avant de se retourner vers le coin de la ruelle. Il y découvrit la jeune fille avec un inconnu. Il a comme une boule dans la gorge, qu'est-ce que c'est que ce sentiment ? De la surprise ? De l'inquiétude ? Du remord ? Il se mord la lèvre et voit perler une petite goutte rouge. Il soupire et détourne son regard de la scène, quittant le mur pour rejoindre Ryu qui l'attend d'un air agaçé. Il rentre chez lui finalement, non sans lancer un dernier regard au coin de la rue d'où il l'avait vue.




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akiyone.forumactif.fr
Mariko Yoshita
♠ Lieutenant yaoïste ♠
avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 23/02/2015
Age : 18
Localisation : dans mes pensées

MessageSujet: Re: Mini RP n°2   Lun 11 Juil - 20:20






Mini RP n°2



La blonde a poussé son acolyte et se prend le coup de pied de Miki sur l'avant-bras. Malgré la douleur qu'elle a exprimé brièvement, son regard ne change pas de d'habitude, ce qui énerve un peu plus la brune. Le coup de poing qui lui était destiné n'est malheureusement pas arrivé à sa destination. Au contraire, c'est Miki qui se prend son coup dans le visage, sur la joue. Et Camille qui trouve encore le temps de la narguer... Miki redouble d'efforts, bien décidée à fermer le claper de la peste en face. Mais elle doit aussi en finir avec son ami qui la frappe lui aussi, bien qu'elle sente son infériorité, pourtant c'est le seul mec.

Les coups ne se comptent plus. Miki fait de son mieux, continuant de frapper ses deux ennemis, tantôt esquivant leurs coups, tantôt les encaissant. Un coup fini par éliminer le garçon de la bagarre. Et un de moins ! Elle peut désormais concentrer tous ses poings vers une seule et unique cible ! Malgré les coups de pieds qu'elle reçoit, Miki ne faibli pas. Ceci-dit, elle ne supporte pas les répliques que lui sort la blonde. Elle cherche à l'énerver encore plus ? Bah elle a réussi. Miki continue de frapper son adversaire jusqu'à ce qu'elle tombe au sol. Bah voilà, elle a finit par gagner, une fois de plus.

- Tsss, des vermines comme vous osent se mesurer à moi ? Vous ne méritez même pas de revanche.

Elle tourne les talons pour sortir de la ruelle et se frotte la joue où elle a été frappée, ayant un beau bleu. Elle ne le voit pas, mais elle le sent. Elle se demande de quoi elle a l'air.

Peu après avoir quitté le lieu de la baston elle rentre dans quelqu'un. Elle s'énerve un peu mais voyant qu'il n'a pas l'air méchant elle se calme. Il propose de la soigner. Miki finit par accepter. Si sa mère la voit dans cet état, ça va mal tourner pour elle. Sa mère lui a pourtant interdit de se battre.


Quelques jours plus tard, c'est le matin, Miki se prépare pour aller au lycée. Ce weekend a été assez mouvementé. Déjà elle a dormi chez l'inconnu qui l'a soignée, ou plutôt elle s'est incrustée, mais bref, c'est la même chose au final. Elle pensait rentrer pas trop tard et trouver une bonne excuse à sa mère mais c'est son frère qui l'a cherchée. Il a fini a l'hôpital, et est visiblement tombé amoureux, ce qui amuse la jeune brune. Heureusement grâce à lui, pour payer son silence, il a permis à Miki de n'être privée de sortie qu'une semaine au lieu de deux. Et aussi, c'est un miracle, sa mère ne la force pas a s'habiller comme une fille féminine pour aller au lycée ! Elle enfile donc un jean indigo troué avec un T-shirt noir comportant le dessin d'un tag coloré. Elle prend son sac et entre dans la chambre de son frère qui dort encore.

- Je te prends ça.

Elle prend le gilet gris à capuche qui est posé sur le dossier de la chaise de bureau. Son frère ne donne comme réponse qu'un grognement, ou plutôt c'est un signe de mécontentement d'avoir été réveillé tôt alors que lui ne travaille pas. Elle descend dans la cuisine manger une ou deux tartines pour le petit déjeuner.

- Tu ne mets pas de pansement pour aller en cours ?

Miki relève la tête vers sa mère. Ça ne fait que quelques jours qu'elle s'est battue, son bleu et encore visible. Elle secoue la tête pour dire que non. Elle se fiche d'avoir un pansement ou non, ce n'est pas ça qui va faire disparaître la marque. Ses tartines finies, Miki enfile ses basquettes puis part en direction du lycée. Elle doit juste prendre un bus pendant quelques minutes qui la laisse non loin de son établissement. Comme d'habitude elle passe les portes juste quand ça sonne. La même surveillante lui répète chaque matin de se dépêcher, et cette fois ne fait pas exception. Mais Miki ne se dépêche pas pour autant. Elle monte les marches de l'escalier et avance dans les couloirs jusqu'à sa salle de classe. Elle ne voit pas pourquoi la pionne gueule chaque matin, elle arrive toujours à l'heure en cours. Elle s'assoit comme à son habitude au fond de la salle, côté fenêtre. Elle sort sa trousse et son cahier puis repose sa tête sur sa main, en regardant les retardataires par la vitre. Pourvu que la journée passe vite, elle en a déjà marre.




_________________
♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinja Himuro
☆ Crevette en chef ☆
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 23/02/2015
Age : 20
Localisation : Où suis-je donc ? Muahahaha

MessageSujet: Re: Mini RP n°2   Mer 13 Juil - 21:42















Mini RP n°2




Camille rentrait chez lui l'esprit brumeux, en cette fin d'après-midi. La voir partir avec le premier inconnu venu lui avait fait un choc. Ryu qui l'accompagnait n'osait pas lui poser de question, Camille n'avait pas l'air de vouloir parler.

Camille. Ryu lui fit un petit signe de la main d'un air inquiet. On se revoit demain?

Camille hocha doucement la tête, au final Ryu l'avait presque raccompagné jusqu'à chez lui. Il pousse le portail et entre dans sa maison. Sa mère n'était pas encore rentrée, seul son père dans le salon mettait un peu de vie dans cette habitation.
Camille n'aime pas être chez lui, c'était l'une des raison qui le faisait passer le trois-quart de son temps dehors. Miki était également l'une de ces raisons.
Néanmoins, ce qui lui déplaisait le plus dans cette maison, était l'impression qu'il en avait... celle de ne pas y avoir sa place. Le père de Camille s'est remarié il y a déjà trois ans. La jeune femme qui était bien plus jeune que son père avait beau être la plus gentille possible, il ne l’acceptait pas. Sa mère morte il y a déjà de longues années lui manquait cruellement, et voir une inconnue parcourir la maison jour après jour le rendais malade. Depuis lors, il est en froids avec son père. Ils toléraient leurs présences respectives mais ne se cherchaient pas, si Camille disparaissait demain, il ne penserait pas une seconde que cela affecterait vraiment son père.

Une fois dans sa chambre, Camille soupire, les événements de la journées l'avait drôlement perturbé.
Camille s'allonge sur son lit et ferme les yeux. Il a presque l'impression de la voir en compagnie de ce type qui lui semblait on ne peut plus louche. Il se retourne et entrouvre les yeux, il sait bien qu'il s'énerve pour rien. Il reste néanmoins persuadé qu'elle ne connaissait pas ce blond. Camille réfléchit à se qu'il pouvait faire et fini par s'endormir sans trouver de réponse.

Le lendemain il finit par se réveiller tel quel sur le lit, il n'avait ni mangé ni rien et se frotta la tête les yeux encore fatigué d'avoir veillé tard. Il prit une douche froide puis s'habilla comme a son habitude d'une de ces jupes qui lui allait si bien et que son père détestait, d'un haut à manches courte qu'il aimait bien et une paire de baskets blanches qu'il adore. Sa vrai mère, lui avait dit un jour qu'il pouvait mettre se qu'il voulait tant qu'il était heureux ainsi. Il regarde un instant, se remémorant encore le visage de sa mère avant de laisser sa jupe tranquille et parti vers la cuisine. Il mange en vitesse et part rapidement de la maison, son sac à la main, et, comme d'habitude il arriva en avance en cours. Il était dans les premier arrivant, comme toujours, la salle était encore froide, le tableau encore propre pour environs une demis heure encore. Il jette un bref coup d’œil à la place ou s'assied en général Miki, quelques dizaines de secondes avant la sonnerie. Camille était placé comme d'habitude près de la porte, pour partir plus vite, et en même temps, pour ne pas voir trop Miki. Sinon tout le monde finirait par comprendre qu'il l'aime, et il ne serait pas plus avancé. Il soupire et croise ses bras sur la table, y posant sa tête et réfléchissant encore un peu, dans le temps qu'il a encore avant le début du cours. Pourquoi est-elle parti avec lui ? C'est la question qui l'obsède le plus.

Pendant les cours, il n'arrive pas a se concentrer, Miki est rarement absente, tellement rarement qu'il ne se souvient même pas de quand date la dernière. Il regarde machinalement sa montre et la porte, espérant son arrivée à n'importe quel moment du cours. La voir essoufflé et sortir une excuse bidon. Il aurait du courir et l'empêcher de rejoindre ce type ! Il le savait, c'était de sa faute il aurait pu l'arrêter. Il a forcément du lui arriver quelque-chose. Au bout de la quatrième heure il fini par lui même sortir de cours, prétextant un mal de ventre. Il parti à l’infirmerie, l’infirmière n'était même pas là. Il prit une décision, celle que si elle revenait, il irait lui parler. Il soupira et retourna en cours, il l'attendit le reste de la journée dans le même état d'inquiétude.

Le week-end passait lentement, il ne sortit de chez lui que pour quelques achats, les derniers pantalons qui lui restait était bien trop petit. Il voulait avoir l'air d'être quelqu'un à ces yeux. Il avait le sentiment qu'elle ne le prendrait pas au sérieux sinon. Le lundi, il avait rédigé une lettre aux allures de défis pour la faire venir. "L'ultime défis" l'avait-il lui même intitulé, il souris doucement en se forçant à rire. Il n'en avait pas parlé au groupe, ni même à Ryu. Il avait décidé seul de ce qu'il allait faire et tremblait un peu à l'idée de ne même pas la voire revenir en cours.
Avant de partir, ce lundi, il s'était attaché les cheveux. Non, ce n'était pas juste qu'il ne voulait pas aller chez le coiffeur voyons ! Il aime ces cheveux mis-long, ça lui donne un genre assez classe, et sa frange est très bien comme ça, légèrement trop longue. Il sourit en se disant que ses propres excuses était débiles.
Ça allait vraiment marcher ?  Elle va venir déjà ? L'écouter ?
Elle va lui taper dessus oui... Il soupire et s'habille du mieux qu'il pu pour avoir l'air d'un homme. Si des fringues pouvait donner une quelconque idée sur son genre, il pu au moins dire qu'il ne mis rien de féminin. Des vêtements relativement simple en fait.

Une fois de plus, il arriva trop tôt, mais cela l'arrangeait. Il déposa la lettre qu'il avait soigneusement écrite dans le casier de la brune, d'un air inquiet. Il ne l'avait pas vu depuis trois jours déjà. Une fois en classe il fut le plus calme possible, du moins en apparence. Il était stressé, et n'osait même pas la chercher du regard. Les minutes passaient et les enseignants était ravis de voir, alors même qu'ils avaient abandonné l'idée de le raisonner,  Camille avait enfin mis des vêtements correspondant à son genre. Camille savait très bien que des regard pesait sur lui, il les ignorait, bien que celui de Ryu fut relativement difficile à ignorer.
Certains allait même jusqu'à lui demander des "pourquoi il avait changer ainsi" d'un air assez insistants. Il répondait vaguement à côté sans vraiment tenter une excuse qui les ferraient taire.
Certains étaient même des gars qui lui avaient déjà fait des déclarations auparavant, mais il avait toujours refusé. Non pas par ce qu'il n'aimait pas les garçons. (Au contraire il aurait bien voulu essayer de sortir avec l'un au moins une fois pour savoir comment c'est.) Mais plus à cause de l'idée d'aimer ou d'être aimé. Il aime Miki depuis de nombreuses années et sortir avec quelqu'un en pensant à une autre personne ne lui plaisait pas. Même s'il avait peu d'espoir.

Il remarqua avec soulagement l'entré de Miki dans la classe, il pousse un soupire rassuré. Elle semblait aller bien. Il se concentrait du mieux qu'il pouvait pour penser au cours et non pas à ce qu'il devait lui dire.

Pendant la pause, celle du midi, Camille descendit avec son sandwich vers l'arrière du bâtiment. Un endroit où personne de son groupe ne venait, et seul très peu d'élèves s'y rendait. Sans doute car il n'y avait rien d'intéressant la bas. Lui trouvait se vide intéressant justement. Il attendait la venu de la brune en grignotant un peu, stressé à l'idée de se retrouver seul avec elle.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akiyone.forumactif.fr
Mariko Yoshita
♠ Lieutenant yaoïste ♠
avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 23/02/2015
Age : 18
Localisation : dans mes pensées

MessageSujet: Re: Mini RP n°2   Mer 13 Juil - 23:42






Mini RP n°2



La classe semble agitée ce matin, mais Miki n'y fait pas trop attention. Le prof n'a pas l'air de trop apprécié que personne ne se soucie de ses exercices et tente tant bien que mal de retrouver l'attention de ses élèves. L'agitation se calme peu à peu, le cours suit son flot habituel. Mais dès que la cloche retentit et que la classe quitte la salle, l'agitation reprend les élèves. Dans la masse Miki perçoit des bribes de discussion. « Camille n'est plus habillé en fille. »; « C'est un garçon ? ». Tiens ? Elle n'a pas fait attention. En rejoignant le deuxième cours de la matinée, elle jette un coup d’œil à l'attraction du jour. C'est vrai qu'elle est différente aujourd'hui. Elle...? Miki secoue la tête, ce n'est pas le moment d'y penser. Elle s'assied rapidement à sa place et se concentre sur le prochain cours qui ne tarde à commencer.


La cloche retentit, récréation. Miki descend les escaliers l'air nonchalant. Mais à peine fait-elle un pas dans le hall que la surveillante chiante l'interpelle.

- Miki ! Vous avez une absence injustifiée, n'oubliez pas d'aller la régler au bureau de la vie scolaire ! Et au plus vite !

Miki pousse un soupir. Qu'elle est chiante, mais qu'est-ce qu'elle est chiante ! La brune fronce les sourcils et sort son carnet de correspondance en l'ouvrant à la page des absences.

- Vous vous en chargez ?

La surveillante paraît un instant surprise de voir le coupon déjà remplit puis replace ses lunettes avec son l'index. Elle demande à Miki de la suivre dans le bureau des surveillants puis y prend le coupon et tamponne le carnet de la jeune fille à l'endroit réservé pour. Elle se permet une remarque de surprise en constatant que c'est la première absence de Miki de l'année. La jeune Fujita hausse les épaules sans répondre, range son carnet et repart. Elle se bat souvent et facilement, donc beaucoup pensent qu'elle fait partie des élèves agités et perturbateurs, et que par conséquent elle a de mauvaise notes par flemme de réviser. Mais Miki n'a jamais réellement dérangé le cours, elle est même plutôt discrète, ne participe que sur demande du professeur. Elle écoute cependant le cours, n'est jamais en retard, rarement absente, elle n'est pas du genre à sécher, et ses notes sont généralement correcte. Elle ramène toujours les papiers administratifs correctement complétés et à temps. Ce n'est pas une élève modèle, loin de là, mais une élève normale, avec ses qualités et ses défauts, son caractère.

Après avoir justifier son absence Miki se dirige vers son casier où elle va déposer ses cours passés et prendre les suivants. Seulement quelque chose l'intrigue quand elle ouvre son casier. Une lettre ? Elle lit l'intitulé : "L'ultime défis", de Camille. Tiens, elle, ou lui peu importe, surprend beaucoup de monde aujourd'hui. C'est une lettre de défi. Miki a un léger sourire. Il veut sa revanche c'est ça ? Très bien, si c'est ce qu'il veut. Cependant, pourquoi ultime défis ? Il a l'intention de la laisser tranquille après ça ? C'est surprenant venant de sa part. Camille, la fameuse Camille qui semblait toujours vouloir l'embêter à chaque fois qu'elles se croisaient. Elle aurait changé d'avis ? Bah, tant mieux pour Miki, mais ça reste inattendu.


C'est la pose midi, Miki rejoint son adversaire comme indiqué dans la lettre à l'arrière du bâtiment. Il n'y a personne dans le coin, parfait pour un défis. Il va sans doute y avoir un échange de poings, ce qui ne déplaît pas à la brune. En arrivant elle détaille un instant Camille de la tête au pied. Ah ouais, c'est clair maintenant, c'est un mec. Merde. Miki se sent un peu conne là.

- T'aurais pu préciser plus tôt qu't'étais un mec. C'pas facile à savoir avec ton look habituel.

Eh beh oui, ça court pas les rues les travestis. Elle y aurait jamais pensé toute seule. Pour elle, Camille était une fille. Il ne sert à rien de mentir, les jupes lui vont bien, certainement mieux qu'à elle, elle pense. Et puis ses cheveux mi-longs et son prénom n'aident pas vraiment à deviner son genre. Elle se demande pourquoi ce soudain changement vestimentaire. Elle montre la lettre de défi qu'elle tient dans sa main droite.

- J'accepte le défi, mais pourquoi ultime ? Tu ne me supportes plus ?

Elle finit sa phrase avec un petit rire. Il en a assez de se faire battre ? Ou il s'est lassé de toujours embêter la même personne ?




_________________
♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mini RP n°2   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mini RP n°2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les mini-quêtes/évents de Slayers Online
» 40k Mini-Tournoi 2 VS 2 :: Samedi 5 février au Grimoire
» Mini Jeu le Seigneur des Anneaux
» Idée de mini jeux.
» Mini craft

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Akiyone :: Epoque moderne-
Sauter vers: