Akiyone


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Histoire de pensées et de passé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shinja Himuro
☆ Crevette en chef ☆
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 23/02/2015
Age : 20
Localisation : Où suis-je donc ? Muahahaha

MessageSujet: Histoire de pensées et de passé   Lun 15 Aoû - 18:04

"Hé, si je disparaissais... qu'est ce que tu ferrais ?"

C'étais des mots sorti comme ça de la bouche d'un enfant qui ne connaissait rien au monde. Mes yeux grand ouvert je ne pensais à rien. Je ne sais pas, je n'avais jamais pensé à cette question vraiment. J'aurais même pu sortir les même mots un jour. Je le regardais sans comprendre, sans répondre. Il se retourna simplement comme s'il était sûr de ma réponse et parti au loin.

Je restais la les bras ballants incapable de faire quoi que se soit. Je regarde ma main me demandant ce qu'il aurait voulu entendre. Je m'avance dans le couloir sombre seule plus que jamais auparavant.

Dans une autre vie, j'étais un prince. J'avais l'habitude de voir les gens venir pour me tromper à chaque occasion, profiter de la bonté des haut placé et les fort abuser des faibles. Je m'étais résigné... Faire une action revenais à se faire des ennemis et m'avançait vers ma mort. C'est égoïste de penser ainsi mais c'est une sorte de combat pour sa survis et chacun joue au même jeu. Je ferme les yeux, me plaquant au mur et me laissant glisser doucement.

J'étais mort stupidement, au final je n'étais qu'un pion parmi tant d'autres. Un pion de luxe tellement stupide que tout le monde jouait avec.

Comme je refusais de prendre parti les faibles se rebellaient et les fort engageaient des assassins personne n'allait me défendre vu que je n'avais défendu personne. Une fin assez inutile en soit.

Lors de ma disparition personne n'était venu me pleurer je suppose. Mes parents avaient disparut et le régent me détestait, je n'étais qu'une gêne au final je crois. Mes servantes parlaient dans mon dos, comme quoi j'étais mous et qu'aucune princesse ne voulait ne serais-ce que d'un mariage de convenance avec moi. Ça me faisait vaguement rire autrefois.
Sur le coup je réfléchissais, qu'est ce que Takumi avait bien pu ressentir pour me demander ça. Mes souvenirs et ma vie actuelles sont différentes, mais mes regrets restent les même. Est-ce que lui aussi aurait souffert ? Est-ce que j'ai encore fais quelque-chose de mal ?

Je me relève tant bien que mal et continue de marcher dans ce couloir tant bien que mal. La lumière provenant des fenêtre était douce, faible, comme ma volonté sur le moment. Les enfants et les ado continuaient de jouer dans la cours. L'école était encore plus sinistre que d'habitude en son sein, pourquoi l'extérieur semblait si épuisant ? Pourquoi ne pas juste tout abandonner une fois de plus et laisser le destin me porter ?

Je soupire et continue encore d'avancer doucement, comme en espérant. En arrivant à l'entrée, je le retrouve. Il ne disait mot. Il était adossé au mur, je ne pense pas qu'il m'ai vu.

Depuis que je me suis réincarnée, je suis devenue une fille. Avec son lot de problème comme toutes fille, les luttes perpétuelles entre filles qui ne pense qu'à plaire le plus possible, les remarques, les rumeurs.... ces horreurs de règles qui te tue à moitié chaque mois.... (comment peuvent elles faire comme si de rien n'était... c'est des battantes en fait...)
Bref, j'ai changé... ou presque. Je suis resté un lâche au fond. Je ne pense jamais vraiment à ce que je veux, je me laisse porté par le courant. J'ai quasiment aucun ami dans ce monde comme c'était le cas dans l'autre. Je tente juste de répondre aux attentes que l'ont as de moi.

Mais... Takumi... Je ne lui avais jamais vraiment parlé avant, alors pourquoi ses mots me perturbent autant ? Pourquoi son regard vague me serre le cœur ? Pourquoi est ce que je l'observe.... Je me dégoutte moi même la...
Je soupire et détourne le regard un instant. Attendait-il ma réponse ? J'eu un mouvement de recul, j'avais peur. Pour la première fois, je ne voulais pas être passif, je ne voulais pas laisser les gens décider pour moi, je ne voulais plus. Je voulais quelque-chose. Je voulais fuir, rentrer chez moi et me blottir contre mon oreiller pour dormir et tout oublier de cette journée tordue.

J'avance derrière les casier, faisant attention à ne pas faire de bruit quand quelque-chose attrape mon poignet. Je lâche un immense hurlement et tombe au sol. C'était lui... Mon cœur bat à cent à l'heure, j'ai eu tellement peur, les larmes me montent aux yeux. Il me regarde, je le repousse il me fixe encore. Je commence à m'énerver. Il sourit. Et après je crois que je suis tombé dans les pommes. Oui je suis une petite nature... c'est pas cool je sais.

Je me suis réveiller dans l’infirmerie qui était aussi glauque que le couloir que j'avais quitté même pas cinq minute avant l'incident. Je le retrouve à dormir à mon chevet. ... C'était lui ou moi qui devait veiller qui au juste ? Je soupire et le regarde dormir. Je m'en vais en douce ou pas ?

Ses cheveux... Je passe ma main dedans un instant, poussé par une curiosité qui ne me ressemblait pas. Je remarque ensuite qu'il était parfaitement réveillé du fait que son oeil suivait mon bras du regard... Je hurle une 2e fois ? Nan... Je retire juste ma main et regarde de l'autre côté en faisant mine qu'il ne s'est rien passé.... rien .... OK ?!

Il se relève doucement et s'étire, il fait mine de n'avoir rien senti lui ? Bah ça m'arrange en fait... hem....
Je tente de sourire pour paraître aimable... "M-Merci de m'avoir amené à l’infirmerie." Il me regarde et hoche la tête. Sérieusement, je le comprend pas des masses je crois...

Je souffle encore un peu puis lui lance un regard en coin. "Si tu disparaissais... je crois que je pleurerais." Je tourne la tête vers le mur. Je ne veux pas le regarder. Je sens quelque-chose sur mon épaule, sa main ? Je me retourne et le vois s'approcher dangereusement de moi. Hey... il veut m'embrasser lui ?! Je le repousse une fois de plus. "Hey !!!!!!" Je finis par lui donner un coup pour le calmer. "Arrête un peu ! Tch!" Zut, j'ai fais une gaffe. Il rigole un peu nerveusement. En fait il s'y croyait déjà hein? Je le regarde blasé. "C'est pas que je ne t'aime pas, mais pas comme ça... Tu va trop vite, tu ne dis rien..." Je m'approche de lui un peu et lui tire les joues. "Et aujourd'hui tu m'a fait déprimer... abruti !" Je me lève et part en lui tirant la langue. Dans le couloir, le ciel est illuminé de couleurs. Le couché de soleil est toujours mon moment préféré. Et aujourd'hui, je crois qu'il me parait encore plus lumineux. Est-ce que j'ai eu de la chance au final ? Est-ce que je peux être égoïste ? Mmmmh.... Je verrais~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akiyone.forumactif.fr
 
Histoire de pensées et de passé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'histoire sans fin
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Akiyone :: Role playing Game :: Batiments-
Sauter vers: