Akiyone


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mini RP n°2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Shinja Himuro
☆ Crevette en chef ☆
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 23/02/2015
Age : 20
Localisation : Où suis-je donc ? Muahahaha

MessageSujet: Re: Mini RP n°2   Jeu 14 Juil - 20:38















Mini RP n°2




Camille ne l'avait pas vu arriver et esquisse un sourire, un peu embêté comme unique réponse à sa question. Il se frotte la tête encore une question... Ultime... Car je ne sais pas si j'arriverais à te revoir après.

Il soupire et cherche un peu de courage en regardant ailleurs un instant. Je voulais te dire quelque-chose en fait. Ne me frappe pas avant que j'ai fini, enfin, après fait ce que tu veux en fait. Il sourit un instant se disant qu'il devait avoir l'air d'un fous et s'adosse au mur à nouveau.

Il rougit un peu, embarrassé à l'idée de la questionner... et de ce qu'il voulait lui dire puis se repris un peu. L'autre jour... Après que l'ont se soit battu... Il tourna la tête doucement, se disant qu'il ne voulait pas voir son expression. Je suis désolé, mais je t'ai vu partir avec un type louche. Il ferma les yeux souffrant de dire ces mots d'un air presque violent. Il ne t'as rien fait de mal ? Tu n'est pas revenu le lendemain. Il serra son poing. Je me suis inquiété.

Il la regardait désormais dans les yeux, d'un air inquiet, en quête d'une quelconque réponse qu'il pourrait lire sur son visage. Il attendit un peu sa réponse et continue ensuite à parler.

Il avait du mal à respirer, il reprit doucement son calme. Il se maudissait intérieurement de stresser ainsi. En fait, ... Il se mordit la lèvre, cherchant ces mots... Il s'avança vers elle pour lui parler. Il était en stress et ne savait plus quoi faire, il voulait lui dire tout l'amour qu'il avait pour elle mais aucun de ces mots ne voulait franchir ces lèvres. Il lui fit un petit sourire presque imperceptible et pris son courage à deux mains... J-J-J-Je... Wouah mais qu'est ce qu'il fait ?! Il voulait partir loin, il se met la honte la... Je... Suis un abruti... Il regarda de côté, n'osant plus la regarder, il va mourir sur place sinon. Depuis dix ans, depuis que je te connait... Je crois que je pense à toi. Il lui lança un bref regard. Je crois... que je ne suis pas quelqu'un pour toi, que tu mérite mieux... Mais je... t'aime Il la regarde de nouveau, une légère impression lui dit qu'il ne se ferra pas frapper, mais qu'elle ne voudra pas de lui. Il n’espère pas, il sait que c'est fichu d'avance. Je sais que je suis celui qui t'as embêté de longues années déjà... Que je suis sans doute une gêne pour toi. Il lui sourit tendrement. Mais je suis sincère... alors si tu pouvais au moins ne pas me rejeter trop.. brutalement. Il évite de justesse à sa voix de se briser sur ce mot... tentant de faire bonne figure, son cœur battant à cents à l'heure.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akiyone.forumactif.fr
Mariko Yoshita
♠ Lieutenant yaoïste ♠
avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 23/02/2015
Age : 18
Localisation : dans mes pensées

MessageSujet: Re: Mini RP n°2   Ven 15 Juil - 0:28






Mini RP n°2



Camille répond à sa question. Car il ne sait pas s'il arrivera à la revoir après... Ça veut dire quoi ça ? Pourquoi il ne la reverrait plus ? Ils sont dans la même classe, ils ne peuvent pas ne pas se voir. A moins que... il déménage ? Miki ne comprend pas trop. Sans trop savoir pourquoi, elle espère que ce n'est pas ça.

Camille soupire et regarde un peu ailleurs. Il veut lui dire quelque chose. Ok, là, c'est bizarre. Camille est bien trop différent de d'habitude. Ses mots, son attitude, même son apparence, tout est trop différent, ce n'est pas normal. Il dit avoir vu Miki partir avec un type louche et lui demande s'il ne lui a rien fait de mal. Miki lève un sourcil. Il a l'air gêné, ou c'est son imagination ? Puis il ajoute, d'une voix plus basse, qu'il s'est inquiété. Le cœur de Miki manque un battement. Hein ? Ses yeux s'écarquillent un peu. Comment ça, il s'est inquiété ? L'atmosphère devient étrange. Camille la regarde dans les yeux, semblant attendre une réponse. Miki croise les bras et pousse un petit soupire.

- Tu d'vrais savoir que j'suis pas du genre à m'laisser faire. S'il avait tenter quoiqu'ce soit, il se s'rait mangé mon poing. Et mon absence est d'ordre familial.

Elle ne comprend pas pourquoi il s'est inquiété pour elle. Puis Camille reprend la parole, mais ne finit pas sa phrase. Le cœur de Miki fait un petit bond. C'est bon, elle a compris. Il semble chercher ses mots puis s'avance vers elle. N'importe qui aurait compris. Ces deux mots indiquent la suite, accompagnés de cette attitude, tout est clair. Mais Miki n'y croit pas. Ce n'est pas possible. Elle ne le quitte pas des yeux. Il bégaye. C'est une certitude maintenant. Miki sent son visage chauffer petit à petit, mais c'est léger. Il dit... qu'il est un abruti. Nan, sans blague. La brune aurait voulu répondre "Oui" mais la situation fait qu'elle ne peut faire de blague. Bon, c'en n'est peut-être pas une, mais elle ne peut rien dire. Il détourne le regard. Puis il avoue, après un bref regard. Il l'avoue, tout bas, mais elle l'entend. Son cœur fait un bond. Il l'a finalement dit. Miki est comme figée, ses yeux sont toujours légèrement écarquillés. Elle est surprise, sacrément surprise. Elle ne s'y attendait mais pas du tout ! Bon, aussi elle pensait d'abord que Camille était une fille, donc elle n'a jamais fait de supposition, mais... Même, elle n'a jamais fait de supposition avec aucun garçon. Personne ne s'intéresse à elle.

Il avoue qu'il l'a embêtée pendant nombre d'années. Ah bah ça, elle ne peut pas dire le contraire ! Il ne faisait que ça ! Par contre une gêne... elle ne l'a jamais ressenti comme ça. Le blond précise qu'il est sincère et demande à ce qu'elle ne soit pas trop brutale en le rejetant. Miki le regarde toujours dans les yeux, sans bouger. C'est à elle de répondre maintenant, n'est-ce pas ? Mais... elle ne sait pas quoi répondre ! Elle est complètement sous l'effet de la surprise là, mais tente de ne pas le montrer. Son cœur a anormalement accélérer. Elle ne pensait pas qu'un jour quelqu'un puisse avoir des sentiments pour elle. Encore moins Camille ! Il n'a fait que l'embêter, c'est une façon de montrer qu'on est amoureux ça ? Elle doit répondre. Il attend une réponse. Enfin, il attend qu'elle le rejette. Mais est-ce qu'elle va le rejeter ? Miki détourne un instant le regard. Dix ans... Dix ans qu'il l'aime putain ! Il ne l'a jamais regardé qu'elle ? Étonnamment elle ressent une certaine satisfaction en y pensant. Elle ne trouve toujours pas les mots. Une minute, elle ne pense pas tout de suite à le rejeter ? Mh, c'est vrai qu'elle ne le déteste pas, malgré qu'il l'a bien cherchée ces dernières années, mais... est-ce qu'elle l'aime aussi ? Elle n'en sait rien. Miki retourne son regard vers le blond et met ses mains dans le gilet piqué à son frère ce matin.

- C'est vrai, tu m'as souvent embêtée, tout l'temps même. Mais, j'dirais pas pour autant qu't'es une gêne...

Elle inspire un coup, rougissant, tentant de s’oxygéner un peu. Elle n'arrive pas à le rejeter, et cette pensée la gêne encore plus qu'elle ne l'est déjà.

- Je... Je vais réfléchir.

Elle a envie de partir. De courir, loin. Elle n'aime pas trop l'ambiance, ça la met mal à l'aise. Bah, c'est toujours gênant une confession, non ? Miki commence doucement à se déplacer, prête à quitter l'arrière du bâtiment. De toute façon, elle n'a plus rien à dire, non ? Elle lui a dit qu'elle allait réfléchir, donc elle peut y aller. Elle l'observe encore quelques secondes puis tourne la tête et se dirige doucement vers la cour principale. Ça aura été un drôle de défis.




_________________
♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinja Himuro
☆ Crevette en chef ☆
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 23/02/2015
Age : 20
Localisation : Où suis-je donc ? Muahahaha

MessageSujet: Re: Mini RP n°2   Ven 15 Juil - 12:37















Mini RP n°2




Camille est un peu surpris lui aussi. Elle semble plus surprise qu'autre chose... c'est sur qu'il n'est pas le plus démonstratif des garçon. Il attend qu'elle dise quelque-chose, n'importe quoi, son cœur va lâcher sinon.

Il est soulagé, comme si un poids l'avait quitté, elle ne le rejette pas directement. Il la regarde partir doucement. Il tombe au sol doucement et s'assied sur le gazon. Il n'ose pas partir et ne sais pas s'il arrivera à lui faire fasse l'après midi. Il secoue la tête les joues encore teinté de rouge.
Peu après, Ryu qui était caché par le bâtiment arriva discrètement et tapota l'épaule de Camille. L'intéressé fit un bond en arrière. MAIS ! Mais qu'est ce que tu fais la?! Il était plus choqué et étonné qu'autre chose, il ne s'attendait pas à le voir venir. Ryu, fixa Camille d'un air blasé et soupira. Je sais bien qu'entre mec on est pas des pipelettes comme ces gonzesses. Il le fusilla du regard. Mais tu aurais au moins pu me dire que tu allais lui dire ! Ça combien de temps qu'on se connais ?! Disant ces mots il le chatouille d'un air sadique et Camille rigole à en pleurer de rire le suppliant d'arrêter.

Au bout d'un moment Ryu finit par arrêter, par pitié pour son pote qui allait vraiment finir à bout de souffle sinon. Donc ? Il le regarda sans vrai curiosité, juste pour le faire un peu parler. Je lui ai juste dit... Courage. Il lui tapota l'épaule amicalement et eu envie de le chatouiller à nouveau en voyant la tête rouge de Camille.

A la fin de la pause les deux rentrèrent en classe. Camille était plus calme en apparence seulement et se concentrait une fois de plus sur sa feuille. Il se disait qu'il n'avait aucune chance, mais elle le faisait espérer. Tout des actions de la jeune fille lui donnait envie de croire. Il allait vraiment avoir du mal a se remémorer se cours la se soir dit donc...




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akiyone.forumactif.fr
Mariko Yoshita
♠ Lieutenant yaoïste ♠
avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 23/02/2015
Age : 18
Localisation : dans mes pensées

MessageSujet: Re: Mini RP n°2   Ven 15 Juil - 20:27






Mini RP n°2



En avançant vers la cantine Miki aperçoit une jeune fille à côté de la porte du restaurant scolaire. Elle semble un peu énervée.

- Enfin tu es là ! Je t'ai attendue moi !

Miki baisse un peu les yeux et toujours les mains dans les poches elle entre dans la cantine, suivie de la jeune fille aux lunettes.

- T'es pas obligée de m'attendre Céline. Va manger avec tes amies.

Les deux lycéennes prennent leurs plateaux puis choisissent leurs plats, puis vont s'asseoir à une table libre près des fenêtres. Céline se lève chercher une cruche d'eau. Miki regarde par la fenêtre et soupire, appuyant sa tête sur sa main. Elle repense à la confession de Camille.

- Eh Miki, je t'ai posée une question.
- Mh ?

Miki sort de ses pensées et tourne le regard vers sa camarade. Elle a presque fini son entrée. Mince, depuis quand elle est revenue ? Miki regarde son plateau. Elle n'a toujours pas commencé à manger elle. Elle prend sa fourchette et commence à grignoter.

- Je t'ai demandé si ça allait. Tu sembles ailleurs depuis tout à l'heure. Il s'est passé quelque chose ? Tu as disparu après la fin du cours, je t'ai cherchée partout. Tu étais où ?

Où elle était hein... Les mots de Camille résonnent à ses oreilles. Miki rougit un peu et fronce les sourcils en reprenant une bouchée.

- Tu poses trop de questions...

Céline soupire et murmure quelque chose puis continue de manger.


Miki ne connaissait pas Céline avant cette année. Elle a toujours été un peu solitaire depuis que ses parents ont divorcé, se faisant plus vite des ennemis que des amis. Mais elle ne le vivait pas trop mal. Elle ne s'en est jamais plaint. Les années passèrent, et Miki est entrée au lycée. Comme à son habitude elle s'asseyait au fond près des fenêtres. Mais un jour, en entrant dans la salle de classe, c'est une fille avec deux tresses et des lunettes qui se tenait assise à sa place.

- J'sais qu'y a pas mon nom d'ssus, mais c'est ma place ça.

Miki la regardait avec son air supérieur, les mains dans les poches. La jeune fille se leva et lui laissa sa place. Miki s'assit, sorti ses affaires, puis fut étonnée de voir que la fille aux lunettes s'était assise à côté d'elle. Voyant son air étonné, la dénommée Céline lui adressa un sourire.

- Désolée, il n'y a pas d'autres place. Je ne t’embêterais pas, promis !

C'est ce qu'elle avait dit, mais elle a un peu commencé à la coller depuis ce jour. Bon, pas tout le temps, à la récré elle rejoignait ses amies de qui elle avait été séparée cette année. Mais elle venait de plus en plus souvent s'asseoir à côté d'elle, maintenant elle mange même avec elle. Miki ne sait pas vraiment si elle peut dire qu'elles sont amies. Elle ne cherche pas sa présence. Mais elle doit avouer qu'elle s'est habituée à elle, un peu. Au final, elle pense que Céline a juste pitié de la voir toujours seule, elle doit penser que Miki se sent seule. Elle a bon fond. Malheureusement Miki ne s'ouvre pas autant à elle qu'elle ne le fait.


A la fin de la pause midi les deux jeunes filles retournent en classe, plus ou moins prêtes à affronter le reste de la journée. Céline voit que quelque chose occupe l'esprit de Miki et tente de lui faire cracher le morceau, mais Miki ne lui donne aucune réponse et lui conseille de suivre le cours, ou elle ratera à nouveau son prochain contrôle. A cette évocation Céline fait une petite moue, l'accusant de tricher.

Les cours ont un peu permis à Miki de se changer les idées. Elle a tenté de se concentrer à fond sur ce que racontait le prof pour ne pas repenser à la déclaration qu'un certain blond lui a faite ce midi. A la fin des cours, Miki sort rapidement de la salle, sans même dire au revoir à sa camarade, et quitte le bâtiment au plus vite. Une fois chez elle, elle retire ses chaussures et reste un instant immobile dans l'entrée. Les souvenirs reviennent.

- Fait chier !

Elle monte presque en courant dans sa chambre, balance son sac dans un coin de la pièce et saute littéralement sur son lit, serrant son oreiller contre elle. Rhaaa... dès qu'elle ne fait rien, ça lui revient. Les mots de Camille lui tournent en tête. « Je me suis inquiété », « Depuis dix ans », « je pense à toi », « je... t'aime ». Son cœur accélère doucement. Ah, mais pourquoi elle réagit comme ça ?! C'est la première fois que quelqu'un lui déclare ses sentiments. Elle aurait jamais cru que Camille... depuis dix ans... Elle se remémore à chaque fois qu'ils se sont vus, à chaque fois qu'il l'a embêtée, à chaque fois qu'ils se sont battus. A chaque fois, il l'aimait, et n'a jamais rien dit, jamais rien montré. Miki enfouit sa tête dans son oreiller. Quelqu'un s'est déclaré. Camille s'est déclaré. Elle ne s'est jamais vraiment intéressée à l'amour, mais, d'un côté ça la rend heureuse. Elle rougit en tapant des pieds à cette pensée.

- L'idiot ! Idiot ! Idiot ! Idiot ! Idiot !
- Miki... ?

Elle se redresse d'un coup en sursaut. C'est son frère. Il l'a vu dans cet état...? Il doit se poser des questions, c'est sûr.

- Euh, ça va ? Maman est rentrée, on va pas tarder à manger.
- Mh...

Il repart doucement, surprit de voir sa sœur dans un tel état. Quelques minutes plus tard Miki descend, la petite famille se met à table. Une drôle d'atmosphère flotte dans la pièce. Miki et Kiyohide mangent lentement, le regard dans le vide. Satomi regarde ses deux enfants tour à tour, puis pose ses couverts.

- Miki, tu pourrais m'expliquer pourquoi tu as la même tête que ton frère ? Tu es aussi tombée amoureuse ?

Miki et Kiyohide manquent de s'étouffer et répondent en même temps :

- Je ne suis pas amoureux !
- J'suis pas amoureuse !

Satomi les regarde un instant avant de recommencer à manger tranquillement.

- Je vous crois, je vous crois.

Les enfants tentent de reprendre leur repas quand leur mère pose une autre question.

- C'est aussi un blond ?

Miki se lève brusquement sous le regard intrigué de son frère et quitte la table sans dire un mot, les joues légèrement rosées. Elle monte dans sa chambre et tente de faire ses devoirs. Elle les fait, mais sans chercher à savoir si ses réponses sont justes ou fausses.


Le lendemain matin, elle se réveille un poil énervée.

- Il me fera chier jusqu'au bout...

Oui, c'est tout à fait ça, elle a rêvé du blond. Elle ne se souvient plus exactement, mais elle sait qu'elle a vu sa tête blonde, et ça l'énerve. Miki se lève et commence à se préparer. Elle ne sait toujours pas quoi lui répondre.
Une fois au lycée, c'est la même routine : la surveillante qui braille pour rien, puis sa place bien au chaud près des fenêtres. En entrant dans la salle elle a jeté un bref coup d’œil à Camille. Il s’assoit toujours devant. Une fois assise, elle le regarde à nouveau. Il est encore en pantalon aujourd'hui. Une minute, elle vient de comprendre. S'il a subitement changé de style vestimentaire, c'est pour elle ? Miki tourne le visage vers la vitre en fronçant les sourcils, embarrassée. C'est dur à admettre mais ses attentions la touchent... mais juste un peu hein ! Elle ne va pas se laisser amadouer si facilement ! Soudainement elle sent une main sur son épaule, la faisant sursauter. Elle se retourne : Céline.

- Coucou !
- Putain, t'm'as fait peur !

La jeune fille s'assoit en souriant comme d’habitude et sort ses affaires puis s'excuse avec un léger rire. Céline est vraiment différente de Miki. Déjà rien qu'avec le style vestimentaire. Miki est plutôt garçon manqué, elle pique même des fringues à son frère. Céline elle, est toujours féminine. Elle met toujours de jolies jupes ou de jolies robes, des vêtements mignons. Elles sont également à l'opposé dans leur caractère. Céline est très ouverte et souriante, Miki en dehors de chez elle ne parle aux autres que lorsque c'est nécessaire, communiquant plus avec ses poings. Et elle ne sourit que très rarement, uniquement en embêtant son frère.
Le cours commence. Miki se surprend à jeter des regards vers l'avant de la salle. Rha, elle n'aime pas son attitude là, c'est trop flippant. Céline tourne un instant la tête vers sa voisine.

A la pause les deux filles s'asseyent sur un banc dans la cour. Céline sort un petit paquet de biscuits en forme de cœurs et d'étoiles et en donne un à Miki. Elle la force à chaque fois de partager son goûter, mais bon, Miki commence à avoir l'habitude.

- Miki, est-ce que la porte de la salle est si intéressante que tu y jettes un coup d’œil toutes les cinq minutes ?

Elle demande ça tout calmement. Elle se doute bien de ce qu'elle regardait, mais elle veut faire cracher le morceau à son amie. Après quelques secondes de silence Miki rougit un peu.

- Céline, je peux te parler d'un truc...?

Elle lui raconte la journée d'hier, ou plutôt la pause midi. Elle ajoute que c'est la première fois que quelqu'un lui déclare ses sentiments. Dans son élan elle raconte même ses impressions et ses réaction après ça, ainsi que le fait qu'ils se connaissent depuis tout petits quasi. Une fois qu'elle a fini de parler, elle remarque que Céline la regarde avec des étoiles dans les yeux avec un grand sourire jusqu'aux oreilles.

- C'est la première fois que tu t'ouvres à moi, j'en pleurerais presque de joie !
- T'exagères là...

La jeune fille aux lunettes lui répond par un petit rire.

- Qu'est-ce que tu vas lui répondre ?
- J'en sais rien...

Miki regarde à côté, rougissant un peu. C'est la première fois qu'elle aborde ce sujet avec quelqu'un.

- Tu l'aimes ?
- J'en sais rien j'te dis !
- Tu le détestes ?
- ... Non.

Céline grignote un biscuit. Elle réfléchit, tentant d'aider son amie qui semble un peu perdue.

- Hmmm... Est-ce que tu as ressenti de la joie quand il t'as dit qu'il t'aimait ?
- ... Peut-être...

Miki replie ses jambes contre son torse et les entoure de ses bras.

- M-mais rien qu'un tout petit peu ! P-parce, ça fait toujours plaisir d'apprendre... que tu plais à quelqu'un.

Elle tente de cacher son visage derrière ses genoux. Céline sourit en la voyant aussi gênée pour un garçon.

- Malgré les apparences, tu restes une fille, hé hé.

La sonnerie finit par retentir, annonçant la fin de la pause. Durant le cours suivant Céline a glissé un petit papier à Miki sur lequel est griffonné son numéro de téléphone. Ah, elle veut l'harceler de question même quand elles ne se voient pas, c'est ça ? Miki esquisse un micro sourire et range le papier dans la poche de son gilet. Euh, rectification : elle range le papier dans le gilet de son frère.

- Ah aussi, une question très importante : tu le trouves beau ?
- Eh ?!

Miki se tourne brusquement vers sa voisine, rouge. Celle-ci la regarde avec grand sourire malicieux, sa tête posée sur sa main.

- Miki, je vous prie de faire moins de bruit durant le cours s'il vous plaît.
- Désolée.

Le prof reprend ses explications. Miki jette un bref regard en direction du blond. Elle croise les bras et pose sa tête sur la table en regardant le tableau puis répond en murmurant.

- Il n'est pas moche...

Le soir elle se pose encore plein de questions, en plus de celles que lui envoie Céline par texto. Elle fait ses devoirs puis descend regarder un peu la télé. Son frère est là aussi. Tiens, une idée lui traverse l'esprit. Elle profite d'avoir son portable en main et feint d'envoyer des SMS mais en vrai elle prend une photo puis l'envoie à Hayato. Ça devrait lui plaire. Soudain elle se demande. Est-ce que Camille serait jaloux s'il apprenait qu'elle avait le numéro du soit disant "type louche" ? Miki secoue la tête. Nan mais à quoi elle pense.

Le lendemain matin, Miki se réveille le cœur battant. Comme si quelque chose allait arriver aujourd'hui. En mangeant ses céréales, elle se dit qu'elle n'a plus parlé à Camille depuis qu'il s'est confessé. Ça ne fait qu'un peu plus d'un jour, mais elle a l'impression que ça fait bien plus longtemps. D'habitude c'est lui qui vient la narguer. En arrivant au lycée, son cœur bat toujours aussi vite que quand elle s'est réveillée. Elle se demande bien pourquoi. Ça l'énerve. Et sa situation empire quand elle pose les yeux sur le garçon assis près de la porte. Elle accélère le pas pour atteindre rapidement sa place qu'elle fixe comme si c'était une bouée de sauvetage. Céline la rejoint peu après.

- La prochaine fois, saute carrément, tu seras plus discrète.
- .... Hein ?

Miki regarde son amie avec un faux sourire. Que... elle est sérieuse ? La jeune fille aux tresses lui tire la langue en faisant un clin d’œil.

- Je plaisante. Il n'y a que moi qui ai remarqué... Normalement~

Miki la regarde un instant d'un air mauvais puis sort ses affaires. Elle fait nerveusement tourner son stylo avec ses doigts. Elle pense avoir trouvé une réponse. Elle pose sa tête sur la table en soupirant.

- J'en ai marre d'être comme ça....
- Je pense que tu iras mieux quand tu lui auras donné ta réponse. Essaie de vite la trouver.

Miki tourne la tête vers son amie. Elle a trouvé... Mais s'imaginer le dire la gêne au plus haut point !

La cloche sonne. Pause midi. Miki prend une feuille et griffonne quelque chose pendant que la fille à couettes range ses affaires. Elle regarde en direction de la place de Camille. Bien, comme d'habitude il a laissé son sac en classe. Miki attend que tout le monde soit sorti et s'approche du sac du blond. Elle relit son papier. "Défi accepté." En rougissant un peu elle ouvre le sac et dépose le papier qu'elle a plié en deux sur les affaires puis referme le sac et sort de la salle.

- Qu'est-ce que tu as fait pour sortir si tard ?

Céline l'attend dans le couloir. Miki la rejoint puis toutes les deux se dirigent vers la cantine.

- ... J'ai donné ma réponse.




_________________
♥:
 


Dernière édition par Mariko Yoshita le Ven 15 Juil - 23:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinja Himuro
☆ Crevette en chef ☆
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 23/02/2015
Age : 20
Localisation : Où suis-je donc ? Muahahaha

MessageSujet: Re: Mini RP n°2   Ven 15 Juil - 22:52















Mini RP n°2




les journées passant, les gens s'habituaient petit à petit à son nouveau style vestimentaire. L'animation était vite passé, et seul les gars chelous lui disait encore de temps en temps qu'il devait remettre une jupe.

Au final, ces derniers jours il ne s'était pas battu ni n'avais remis de jupe. Camille était inquiet de ne pas avoir eu de réponse, mais n'osait pas non plus la demander. Au final il n'avait fait que fuir en se cachant dans cette apparence qui lui donnait du courage. Ryu avait beau lui parler, il n'avait pas été en contact avec son groupe depuis déjà plusieurs jours. Certains s'impatientait de sa venu même lui avait dit Ryu. Camille avait peur que ça ne se retourne contre lui s'il ne revenait plus, mais s'en fichait dans l'état actuel des choses.

...

Il prenait ça à la légère et soupira. Il allait manger dehors comme d'habitude, laissant son sac après y avoir rangé ces affaires. Il ne pris que son sandwich qu'il avait fait lui même, comme tout les midi. Il avait pris l'habitude de cuisiner lui même parfois, ça évitait de voir ceux qu'il peut éviter. Camille  fit ensuite une petite sieste dans l'herbe et rentra une demis heure avant le début des cours.

Il ouvrit son sac doucement et remarque un papier qu'il n'avait pas rangé. Il le déplia, se demandant s'il avait détruit un de ces cours en rangeant. Il découvrit une écriture qui n'était pas la sienne. Il lu lentement chaque mot trois fois pour être sur de ne pas avoir rêvé.
Elle lui avait répondu, s'il n'était pas en classe il aurait presque fondu en larme. Sérieusement... elle voulait bien ? C'était ... Il n'arrive même pas à décrire ce qu'il ressentait en se moment. Plus que de la joie... plus que de la délivrance. Il aurait voullu crier, crier sa joie, mais ce n'était certainement pas le bon endroit ni le bon moment pour faire ça.
Il remit le papier dans son sac et sorti les cours pour l'après midi.
Il ne pu s'empêché de lancer quelques regard pendant le cours, vers la fenêtre ou se situait la jeune fille quand personne ne regardait. Il souriait de temps en temps.

A la fin du cours, il remballait ces affaires comme à son habitude et parti en premier. La raison de sa proximité avec la porte était évidente. Camille pris un autre chemin que celui pour rentrer chez lui, il voulait passer un peu de temps avec Miki, lui parler. Il l'attendit non pas devant chez elle, mais quelques rues avant. Il voulait la surprendre un peu, et lui parler seul à seul, sans son amie. Il regardait les doux nuages qui filaient en attendant la venue de la jeune brune.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akiyone.forumactif.fr
Mariko Yoshita
♠ Lieutenant yaoïste ♠
avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 23/02/2015
Age : 18
Localisation : dans mes pensées

MessageSujet: Re: Mini RP n°2   Ven 15 Juil - 23:47






Mini RP n°2



Il a lu sa réponse. Elle le sait, elle le voit se retourner du coin de l’œil, mais fait comme si elle ne voyait rien. Qu'est-ce qu'il va se passer ensuite ? Elle n'en sait rien.

A la fin du cours, elle a tout juste fini de ranger ses affaires qu'il est déjà parti. Elle sort dans le couloir. Il n'est plus là. Bon. En sortant de l'enceinte du lycée Miki salue brièvement sa camarde puis commence à rentrer chez elle. Elle pensait qu'il l'attendrait. Il ne veut rien lui dire ? Elle ne sait pas ce qu'il faut faire dans ces cas là.
Soudain son cœur fait un bond. Qu'est-ce qu'il fait là ? Il semble attendre. Il l'attendait ? Miki s'avance doucement vers lui.

- S-s'lut...

Elle rougit légèrement. Elle n'arrive pas à le regarder dans les yeux.

- T'as... T'as eu ma réponse j'pense ?




_________________
♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinja Himuro
☆ Crevette en chef ☆
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 23/02/2015
Age : 20
Localisation : Où suis-je donc ? Muahahaha

MessageSujet: Re: Mini RP n°2   Lun 18 Juil - 15:05















Mini RP n°2




Camille est un peu plus gêné qu'il ne l'était avant. Voyant Miki arriver il esquisse un petit sourire et hoche la tête pour confirmer les dires de la brune.

... Je te raccompagne ?

Camille se rapproche un peu de Miki en souriant. Il était stressé, il ne savait pas quoi dire et n'arrivait même pas à la regarder. Marcher a côté d'elle était plus difficile qu'il ne le pensait. Il avait beau l'avoir espérer si longtemps, la réalité était souvent plus compliqué. Ils firent quelques mètres puis il commença à lui parler.

Miki, tu es sûre que quelqu'un comme moi te va? Il regardait droit devant lui. Je ne suis pas spécialement intelligent. Je suis jaloux, agaçant, ... Mon seul vrai point fort c'est la bataille. Il lui fit un petit sourire. Je pense vraiment que tu mérite mieux. Il regarde un jardin d'un air assez vague. Pourtant... Je n'arrive pas à m'arrêter d'être heureux. Il la regarde souriant. Je crois que si ça ne tenait qu'à moi je courrais dans les rues en hurlant ma joie. Il rigole un peu. Mais je passerais vraiment pour un fous.


Une ou deux rues plus loin, devant la maison des Fujita. Il lui demanda d'une voix douce, rougissant un peu. ... D-Dit, tu as entendu parler du festival de la semaine prochaine ? Il la regardait dan les yeux. E-Est-ce-que tu acceptrais d'y aller avec moi ?



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akiyone.forumactif.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mini RP n°2   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mini RP n°2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les mini-quêtes/évents de Slayers Online
» 40k Mini-Tournoi 2 VS 2 :: Samedi 5 février au Grimoire
» Mini Jeu le Seigneur des Anneaux
» Idée de mini jeux.
» Mini craft

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Akiyone :: Epoque moderne-
Sauter vers: